AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Là, ou le vent chante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ignis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Là, ou le vent chante.   Mar 5 Mai - 21:35

Peut-être ai-je suivi cette étoile, peut-être ai-je entendu murmurer le vent, ou peut-être que l’eau de pluie M’a dessiné une plaine verdoyante lentement bercée par ce souffle dans le court de rivière. Ou alors est-ce encore la réminiscence de Robb qui affleure. On a passé de bon moment ensemble.

Je me souviens même de cette fois-là lorsqu’embusqué dans les buissons proches de l’oasis. Nous avons mélangé nos chimères les plus anciennes pour saigner avec aisance la proie qui nous était destinée. Il y a tant de choses que nous avons partagées. Un savoir et une érudition qui nous colleront à la peau pour les temps avenirs et passés.

Robb aurait probablement aimé l’aspect que prennent ces Terres. Je le ressens en pensée, et je sais ou il est. Mais réellement, est-ce à cause de lui que je m’oriente ici ? Je suis déjà passé plusieurs fois en ce lieu, cependant, il y a de cela quelque temps rien ne vivait sur ce sol.

Je me laisse tout simplement porté par mon Hydre, fière et vigoureuse Hydre. Deux têtes, une bien plus clair que l’autre. Elle est toujours là elle. Oh oui, malgré sa probable constance, elle est toujours là à me montrer cette lueur pourpre. Le commencement de la compréhension. Nous nous complétons.

Si je tends l’oreille, je l’entends chantonner cet air qui n’arrive plus à quitté l’écho du vent. Prêtresse de lumière qui souffle son incroyable sagesse. Elle est encore bien jeune, mais depuis que je la connais, elle ne cesse de progresser dans cette quête improbable. Celle qui à la lumière de la lune à donné sa confiance là ou il ne fallait pas. J’ai bien essayé d’y en parler, j’ai bien essayé de l’avertir. Elle seule à su pour finir voir le visage caché de l’incube. Seule et sans personne. Je n’étais plus là, alors j’ai abandonné ce qu’elle a toujours su me donner. A regrets. C’est évident, mais le regret ne sert à rien.

Vivre maintenant pour ne plus faire les mêmes erreurs. C’est à bien à toi que je pense sœur de lumière c’est bien sur toi que mes pensées vont en ce moment. Seras-tu là ? Anamaya sera tu là pour ouvrir tes yeux sur une sorcière que l’hardiesse avait quitté ?

J’ai juste écouté le son de la Terre, j’ai juste regardé d’où provenait la danse du sable, Ainsi j’ai réussis à reconnaître le vent et ses serviteurs. Me voilà dans les Ruines, le chemin ne fut pas bien long. Sans doutes que l’inconscient qui s’éveille donne l’impression qu’a peines quelques pas ont été fait pour parvenir jusqu’au campement du Souffle. L’endroit est bien épuré, Etonnement, j’ai plaisir à regarder cette petite citadelle. Quelques petites tentes sont disposées ça et là. Aucun ordre, cela me fait pensé à notre propre campement Aussi proche des Etoiles que nous sommes, ils sont proche de leur Déesse.

J’ai plaisir à remarqué que quelques gentilshommes s’affairent autours d’une table en bois. Que font-ils ? Et là-bas ? Je ne reconnais personnes.


Ont-ils donc tous changé aux points que je ne les reconnaisse plus ?

Y en a qui sont parti, peut-être reviendront-ils ...

Après m’être arrêtée au seuil d’une barrière invisible, je reprends ma marche. Avançant tranquillement au milieu de ces gens qui ne se demande pas qui est l’importune qui se faufil parmi le peuple du vent. Ici, personne n’est mal accueilli. Libre comme le vent. Libre de choisir ou il portera ses pas. Les miens semblent choisir la direction d’une tente assez proche de la demeure de bois. Pourquoi là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthariel
Bonbon collant, mais pas qu'aux dents
avatar

Messages : 2907
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 37

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Jeu 7 Mai - 17:04

En consultant les oracles, notre prêtresse avait deviné la venue de l'aqua-nécromante.
Et la consigne semblait être suivie par tous, laisser cette dame d'un âge certain déambuler parmi nos habitations, sans jamais lui adresser ni regard, ni salutation.
Et ce ne serait certainement pas moi qui enfreindrais la première la recommandation.
Quoique ... C'est quand bien même une consoeur, avec qui j'aurais l'occasion de partager nos connaissances, et expériences sur les animaux que nous avons rencontré, et ceux que nous espérons rencontrer.
Faut que je m'en aille, sinon je lui parlerai


*s'éloigne d'un pas rapide vers la cave*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Lun 11 Mai - 18:17

Tel l’esprit qui flotte au vent, sans aucuns obstacles je me rapproche de la bâtisse de bois. Une Ombre semble se mêler au sable. Je tourne un instant la tête essayant de suivre du regard ou cette adoratrice d’Eolia s’en va. Il m’a bien semblé qu’elle a regardé, il m’a bien semblé la voir épier. C’est intriguée que j’essaie de prendre la même direction.

Les Gens paraissent tellement épris de leurs tâches que personne effectivement ne remarque ma venue. Qu’il en soi ainsi, je n’ai pas envie de tailler une bavette sur l’air du temps. Enfin, tout dépends de ce qui voltige en ce campement. Revenons-en au fait. A savoir cette étrange personne à la peau étonnamment bleu-noir. Par tous les Diables n’aurions nous pas affaire à un réel spécimen d’Elfe sombre ? Combien de temps cela fait-il que je n’en ai plus vu par ici ? Pendant que j’analysais mes pensées, voilà qu’elle m’a échappé du regard ! Mai sou est-elle donc passée ?

Hop, brusquement demi-tour, et le pas plus rapide je fonce ou je crois être la bonne direction.


SPOOOIIINNNGGGG.

« Par tous les apôtres Chaotiques
(Vociférais-je) Faites-donc attention ou vous mettez les pieds, espèce de ferraille ambulante !! Non mais, vous m’avez pas vu ou quoi ? »

Tout en me massant la bosse naissante sur mon front j’attends que le malotru s’excuse. Il se croit ou celui-ci ? Je n’ai quand même pas la taille du Naine !! Le Guerrier semble enfin réagir. Mais avant qu’il ne se retourne, j’ai comme le sentiment que j’ai déjà eu affaire à lui …

Ne serait-ce pas cet homme qui un jour est venu recherche l’un des siens au sein de notre campement ? Cela fait déjà pas mal de lunes, cependant, il me semble bien que c’est lui … D’ailleurs, Anamaya était encore une des nôtres. C’est elle qui l’avait soigné. Le pauvre, je me rappelle encore que je m’étais amusée à lui faire apparaître un sans chair, il n’avait pas apprécié si mes souvenirs sont intacts. C’est vrai, en plus de cela il agonisait presque au seuil de notre porte de lierre. Enfin, tout c’est plus ou moins bien terminé je crois.

Comme la certitude n’est point là, sur mon éventuel interlocuteur, j’hésite à attendre qu’il se retourne complètement. Si je pouvais doucement m’esquiver, cela me permettrais d’éviter les représailles qu’il risque de me lancer. En même temps, je pourrais aussi y demander s’il a vu passé la créature à la peau sombre. Il pourra certainement me renseigner. Il doit bien connaitre les habitudes de ses frères et sœurs.

Je me tâte … Je regarde les étoiles tapisser le ciel, j’écoute... Et pense qu’il vaut mieux que je m’en aille. Malgré cela, je n’ai pas envie d’en démordre ! Non, finalement, je décide d’attendre de pied ferme que celui-ci se dévoile. Bornée, c’est une caractéristique qui me convient bien.

Je ne bougerai pas d’ici tant qu’il ne m’aura pas fait face !! Foi de Mandragores empoisonnées.

Les mains sur les hanches, je ne sourcille pas et reste impassible.

De toute façon, j’ai perdu la trace de la sorcière. Ébaucher un auspice maintenant me prendrais bien plus de temps que de pister avec les pieds… Si je réfléchis un tant soi peu. La Taverne est un excellent endroit Pour fuir l’inconnu pour quelle qu’en soi la raison. Pas la peine de faire appels aux esprits. D’abord, j’attends que le Guerrier s’éveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caramel
Bonbon collant, mais pas qu'aux dents
avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 34
Localisation : A Strass' (et Paillettes)

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Lun 11 Mai - 19:45

Caramel entendit un étrange bruit... Craignant le pire, elle fonça à l'endroit d'où provenait le son...

C'est là qu'elle vit l'un de ses Compagnons par terre, assommé, et à coté d'elle une femme visiblement rouge de colère.

N'écoutant que son courage elle s'approcha de cette dernière et lui dit :


"Heu bonjour !
Que s'est il passé ?"


*Regard bref vers Tigrr, puis vers l'inconnue*

"Hum il va bien, il n'est que KO. Il devrait se réveiller incessamment sous peu.

Il reste que c'est la première fois que je vois ça. Vous n'êtes pas une ennemie, au moins, Madame ? Mademoiselle ?"


*Sans hésitations, je lui tendis la main*

"Quelle question idiote !
Je me présente, je suis Caramel, prêtresse (Pacifiste) d'Eolia et Seconde d'Anamaya.
A qui ai-je l'Honneur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthariel
Bonbon collant, mais pas qu'aux dents
avatar

Messages : 2907
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 37

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Mer 13 Mai - 14:17

* rumine dans sa cave *

Encore elle ?
Toujours la première à sortir à la rencontre des autres ... et la dernière à suivre les recommandations ...
Ana, ton CHEF, avait pourtant bien insisté la dernière fois qu'elle nous avait réunis.
Mais non, elle veut faire encore son intéressante, non mais.
Faut dire que la soirée avait déjà bien commencé. Elle ne doit pas tenir l'alcool cette fille.

Et ces cheveux blonds, toujours lisses, alors que les miens ne veulent jamais bien se mettre.
Elle m'énerve cette fille, d'une force ...

Y en a vraiment marre de cette pimbêche.
J'irai lui dire un petit mot un de ces jours, ou une de ces nuits.
Pourquoi pas un petit cadavre de serpent dans ses draps ? Je suis certaine qu'elle en a peur. De si beaux animaux, rapides, vifs, SILENCIEUX, sournois ...
Ou alors une petite fiole de laideur insurpassable, versée dans sa boisson. Combinée à l'alcool, elle devrait facilement faire effet deux à trois jours.


"Gniark, gniark", furent les seules paroles audibles de l'extérieur de la cave

* fonce vers sa bibliothèque chercher son bouquin "Sorts à l'usage des Farceurs" *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tigrrr
l'ami du laitier
avatar

Messages : 4014
Date d'inscription : 08/08/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Mer 13 Mai - 14:47

(HRP) Par la barbe d'Eolia, vous allez me laisser en placer une? Laissez moi au moins répondre à notre visiteuse médicale avant de commencer à vous chamailler... (HRP)

... promis ce soir Wink

EDIT de Ana.
laisse les donc tranquilles, Cara peut pas être au courant du délire de Anta alors ça te bloque en rien dans ta venue ^^
D'autant que elle est venue pour moa ma soeur Ignis, à la base, la carpette, alors la ramène pas :p

tu as droit d'effacer mon édit lorsque tu éditeras pour rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tigrrr
l'ami du laitier
avatar

Messages : 4014
Date d'inscription : 08/08/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Mer 13 Mai - 23:18

SPOOOIIINNNGGGG.

« Par tous les apôtres Chaotiques (Vociférais-je) Faites-donc attention ou vous mettez les pieds, espèce de ferraille ambulante !! Non mais, vous m’avez pas vu ou quoi ? »


Damned, je savais bien que j'aurais mieux fait de m'exercer à l'escrime avec Faya et Chamsin plutôt que de servir de compagnon de jeu à Caramel. Cette maudite poudre aveuglante produit un effet vraiment hallucinant. Voilà qu'en plus de ne rien y voir, de me prendre toutes sortes de panneaux publicitaires en pleine tête.... ces derniers me demandent des excuses. La preuve était maintenant irréfutable... en plus de tester ses sorts sur moi, Caramel introduisait des drogues hallucinogénes dans ses potions. Je n'aurais jamais du accepter ce Colin-maillard, et encore moins la poudre aveuglante plutôt que le classique bandeau sous prétexte de potentielles tricheries. namého.



"Heu bonjour !
Que s'est il passé ?"

"Hum il va bien, il n'est que KO. Il devrait se réveiller incessamment sous peu.

Il reste que c'est la première fois que je vois ça. Vous n'êtes pas une ennemie, au moins, Madame ? Mademoiselle ?"

"Quelle question idiote !
Je me présente, je suis Caramel, prêtresse (Pacifiste) d'Eolia et Seconde d'Anamaya.
A qui ai-je l'Honneur ?"


Hein?
Une Dame? J'étais donc réellement entré en collision avec une Dame?
Je me tournais donc vers elle, en espérant malgrès ma cécité visuelle qu'elle n'ai pas bougé. Essayant de contenir ma surprise, je m'adresserais à elle de façon courtoise et accueillante.



"Veuillez m'excuser gente dame, Je suis Tigrrr guerrier au service de la déesse Eolia. Je .... heu..... enfin nous.... "
Comment allais je pouvoir me sortir de cette situation? Le capitaine de la garde d'Eolia pris en pleine partie d'un perfide Colin-Maillard. Notre invitée était peut être ambassadrice après tout.


"Hum"
"Nous sommes en train d'effectuer des manoeuvres militaires Madame. Navré des domages occasionnés sur votre personne."


J'avais la trés nette impression que mon interlocutrice n'étais pas totalement dans la direction envisagée aupréalable. Les effets de la poudres s'estompaient et le visage qui se dessinait peu à peu m'était familier.


"Caramel?"


Si... je n'avais pas rêvé, une inconnue se trouvais sur ma droite... il fallait que je garde la face.


" Caramel, mon amie... Le test des effets de votre derniere poudre aveuglante est concluant. Nous allons notifier tout cela par écrit dés que notre invité nous aura décliné son nom ainsi que ces intentions."



Je me tournais donc vers l'inconnue.


"Madame, Veuillez excuser cet accueil surprenant, mais comme vous l'aurez compris, la magie est une science qui a besoin de tests."

esquissant un sourire



"Tigrrr, capitaine des gardes, pour vous servir... En quoi pouvons nous vous être utile?"


HRP Anamaya je laisse l'interlude :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Jeu 14 Mai - 17:46

Bon Sang de bois, c’est qu’il y a de la résonnance ici !! Il ne manquerait plus que j’ameute la totalité du campement, Mais de quoi est donc faite cette armure ! J’ai un de ces mal de chien. L’écho porté par le vent en plus …

Effectivement à la suite du choque entre le guerrier et moi j’entends des petits pas qui se précipite en ma direction. Des pas réellement très léger. Ce n’est pas une consœur, je ressens là une aura bien lumineuse. Je me tourné légèrement sur le côté et un visage inconnu me fait face. Bien gentille représentante de l’air, la voilà qui me parle.

« Je vous salue Gente Dame, eh bien, je crois qu’il vaudrait mieux que vous demandiez ceci à ce noble guerrier qui n’a point eu le reflexe de viré à gauche pour éviter notre étrange rencontre. »

Elle n’a guère l’air en soucis la gentillette, connaissant son monde, elle doit bien savoir de quoi est fait son frère. En ce qui me concerne qu’il se soit brisé le cou ou non ne me regarde en rien. Il avait cas faire attention … Elle détourne ensuite le ragard de l’homme encore un tantinet dans le vague avant de renchérir.


« Une ennemie Par tous les Diables croyez-vous sincèrement que je serais venu ainsi découverte aux vue de tous pour manigancer quelques tours abjecte ? »

Je crois qu’elle se rend vite compte que ca phrase ne trouve pas son sens. C’est ensuite qu’elle me tend la main en se présentant. Oh, Seconde d’Anamaya, voilà qu’elle a certainement dû gagner son rang. De ce fait, je me radoucis quelque peu. Et prends sa main pour la lui serrer.

« Je me nomme Ignis, Nécromancienne aux services des Etoiles. »

Avant que je ne puisse terminer, un étrange son tinte dans une bourrasque de vent. Je hausse un sourcil puis penche la moindre ma tête sur le côté.

Qu’est-ce donc ? Cela ne viendrait-il pas de cette maisonnette ? D’un sous-sol peut-être bien ! L’autre sorcière doit être sous terre. Bien étrange façon de se faire remarquer …

Le guerrier s’éveillant me sort de mon songe. Mais que fat-il ? Voilà qu’il parle à sa sœur comme si elle y était inconnue … J’écoute cependant son dialogue.

Ah, Tigrrr, oui, c’était bien lui alors, je ne m’étais point trompé. Quel discours nous tient il le voilà qui balbutie une histoire rocambolesque ! Des manœuvres militaires, poudre aveuglante … bien voyons pis quoi encore ? C’est qu’il est toujours entrain de s’adresser à cette jeune magicienne … Quand donc va-t-il enfin me montrer l’encre de ses yeux ?

Cette confusion me tire un rire cristallin du plus profond de mon goitre. La situation semble tellement absurde que je ne peux m’empêcher de rire à gorge déployée. Et enfin l’homme retrouve peu à peu son orientation pour me trouver.

« Ha ha ha hahahhhahha. Diantre arrêtez-donc de vous confondre en excuse, mon Cher Tigrrr, j’ai décidé que je ne ferais pas venir mon armée d’inanimés pour tenter de vous égorger. N’ayez crainte, je suis ici en tant que visiteuse. »

La conjoncture semble prendre meilleure tournure à présent et c’est à mes deux interlocuteurs que je m’adresse.

« A vrai dire, j’ai entendu le chant, et je suis venue voir Anamaya. Est-elle ici ? Cela fait fort longtemps que nous nous sommes guère vues Trop longtemps..

Et puis, dites-moi. Ais-je rêver ou avez-vous bien un spécimen d’Elfe sombre en vos rang ? Si tel est le cas, et que cette créature use de même magie que moi, vous feriez mieux de faire attention Caramel. Nous nécromanciens, adorons user de quelques tours pour nous divertir. Quoiqu’une Elfe noire …. C’est à voir. »


J’espère qu’elle sera dans les parages ma petite lumière. Son visage me manque. Les Etoiles, toujours veillent sur elle. J’ai la certitude qu’elle le sait. Et en ce lieu elle continue son chemin, et en cet endroit elle à décidé d’apporter ses connaissance. Qu’il en soit ainsi. Si ici est son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthariel
Bonbon collant, mais pas qu'aux dents
avatar

Messages : 2907
Date d'inscription : 02/12/2008
Age : 37

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Ven 15 Mai - 9:00

Et il l'est ...

Le vent avait apporté son âme noire sur ces terres, et sur ces terres l'avait épousseté, aéré et laissé plus pur qu'aucune autre créature elfe noire ayant jamais erré sur ces terres.

Et ce vent - cette bénédiction dirait-elle si son orgueil n'était pas si puissant qu'il anéantissait tout espoir de complet pardon - ce vent l'avait conduit jusqu'ici. Ici, enfin au sens large, car il y a peu, elle avait du reprendre son balluchon, et même avec les sorts de rapetissement, et les mille poches de son sac, il était très lourd à porter. Et du sud de la ville, ils avaient atterri ici, un peu trop près de barriques vraiment trop inflammables, comme elle l'avait remarqué.

Quoique ...

Cette chaleur soufflant sa vie l'avait réchauffée. Elle songe encore à retourner en cet endroit et retrouver cette sensation énivrante ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tigrrr
l'ami du laitier
avatar

Messages : 4014
Date d'inscription : 08/08/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Mar 19 Mai - 1:19

Ignis, fidele seconde du grand roi Nadhir, venait donc nous rendre une visite courtoise. Me remettant de mes émotions et recouvrant l'acuité de mes sens, il me revenait donc l'honneur de lui servir d'hôte et d'accéder à sa requête. Plusieurs saisons avaient pris le temps de s'écouler depuis notre première rencontre. Les relations d'amitié des éoliens avec le peuple des étoiles s'étaient, depuis, entachées de querelles infertiles. Les serviteurs d'éolia qui s'étaient réunit sous la bannière du Souffle avaient pourtant toujours gardé une grande estime envers les représentants des étoiles. Voilà qu'une de leur personnalité venait aujourd'hui à nous. Partagé entre une discipline protocolaire de rigueur et la chaleur toute relative à la famille que nous formions dorénavant, je pris le parti de l'accueillir en amie plutôt qu'en ambassadrice.

"Ignis, soyez donc la bienvenue. Le temps qui nous sépare de notre première rencontre a écrit de nombreux chapitres dans le grand livre des éléments. Je confesse ne pas vous avoir reconnue plus tôt. Si cela avait été le cas, j'aurais pris garde à vos petites facéties malicieuses."

Lui rétorquais je en souriant.

" La sage et bienveillante Anamaya sera, je le pense ravit de vous savoir ici. Mais j'y pense.... Votre route a dut être longue et éreintante. Permettez moi de vous conduire dans un lieu de quiétude ou vous pourrez vous restaurer et reposer."

Avant même d'attendre sa réponse, je me tournais vers Caramel en lui demandant gentillement.

"Chère Caramel, je vais conduire notre invité vers la taverne, pourrais tu s'il te plait partir quérir Anamaya sans lui annoncer la présence de notre invité? Je suis sur que la surprise lui sera agréable."


De nouveau face à Ignis, je réfléchis rapidement:

"Peut être une taverne n'est elle pas un endroit qui vous enchante? Avez vous un lieu particulier ou vous souhaiteriez que je vous mene? Je ferais en sorte que nourriture et boissons nous soient porté ou bon vous plaira."

..............

Anthariel était une elfe noire? Elle était avant tout une nécromancienne de nos montagnes. La couleur de sa peau et sa stature avait depuis bien longtemps était oublié a tel point que je n'y faisait plus attention. Antha etait une des notres. Une elfe noire? Ainsi donc, une representante de ce peuple secret et lointain faisait parti de notre famille. Interloqué, les dires d'Ignis attiraient ma curiosité sur l'histoire de ce peuple. Une petite crainte m'envahit en premier pour s'effacer rapidement au profit d'une grande fiérté. Beaucoup de choses m'étaient encore donné de découvrir en ces terres. Et j'était ravi de savoir que nombres d'entre elles étaient à ma portée.... à mes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caramel
Bonbon collant, mais pas qu'aux dents
avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 34
Localisation : A Strass' (et Paillettes)

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Mer 20 Mai - 14:58

En entendant ces mots, Caramel Salua Ignis et et tigrrr et partit à la recherche d'Anamaya...

Je devais désormais réfléchir à ce que je lui dirais si je la trouvais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Boulet cosmique
avatar

Messages : 1023
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Jeu 21 Mai - 0:35

Quelques airs de flûte, faire danser le vent, là où personne ne l'entend.

Dragon doux dragon, pourquoi ne réponds - tu pas?
Nuits de cauchemars, jours de rêves, lumière et guerre qui s'enchainent, qui s'aliénent. Pourquoi...
Brulure à l'épaule, lancinante, persistante. Depuis qu'ils sont là.
Partout. Tout le temps.
Sentir un appel, déchirant. Ne pas savoir y répondre, ne pas le comprendre... déchirement...

Toutes ces hantises, elle ignorait à qui en parler, et Eolia ne lui répondait pas. Devait elle déranger son altesse? Son coeur se tournait vers sa soeur d'ombre, parfois, qui avait la clé de sang de bien des mystères... Mais comme pour Robb, elle avait cessé de la ressentir. Peut être existait il, quelque part un lieu où les nécromants étaient appelés à aller? Un lieu en dehors du monde, conjurant les liens de l'âme?

Quelques notes moururent sur sa flute. Les plumes qui dansaient au rythme de l'air perdirent lentement de l'altitude.

Peut être que tout était voué à retourner à la terre, paisiblement, comme la plume, lorsque la danse de la vie s'arrêtait...
Et cet appel... Quel était il? Le signe d'une fin ou d'un nouveau cycle? Un rythme, mais de quelle vie...

Pulsations, impulsions, pulsions de vie....

La prêtresse se releva, récupérant la plume. Elle sourit. Cela faisait bien longtemps....

Il y eut un soupir. Et la mana se consuma dans ses veines. la plume tourna autour d'elle. Le mirage pris forme. Vent aux couleurs de vie, poudre diaphane, caressante enveloppe.

Comme cette fois, il y a si longtemps, à la venue de Merr'Aos. Des ailes qui semblaient presque consistantes avaient rejoins ses homoplates. Elle battaient faiblement créant un petit courant d'air, doux et frais dans le temple où la jeune femme avait trouvé refuge.

Et la chair sembla boire la magie, s'en gorger. Et la vie s'étira dans chaque fibre, chaque plume.

Alors, elle battit des ailes.
Elle quitta le sol, en direction de la sortie

Et elle le vit. Ses yeux brulant. Son souffle destructeur. Et ses ailes ne la portèrent plus.
Recroquevillée, elle sentait l'oeil du dragon, qui l'observait, battant la mesure de sa patte.

Et il cracha.

La prêtresse s'agita, se réveillant violemment. Elle s'était endormie avec le son de sa propre flûte...
Un bruit de pas, hésitant approchait. le même son que dans son rêve. Elle resta pétrifiée, tenant dans sa main la plume qu'elle avait faite voler avant de sombrer.

Pourquoi lui avait-il couper les ailes...?

Mais ce ne fut pas le dragon qui apparu.


"Caramel?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caramel
Bonbon collant, mais pas qu'aux dents
avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 34
Localisation : A Strass' (et Paillettes)

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Jeu 21 Mai - 16:56

"Caramel?!"

Je sursautais en entendant une voix féminine pas très rassurée...

Surprise, je regardais alors Anamaya... Son visage était livide, tout en sueur.
Elle tenait fortement une plume dans sa main droite.

Aurait-elle eue peur de moi ? Je l'ignorais, mais j'avais une mission secrète à accomplir. Je me décidais d'agir et de lui parler.

"Oh, nom d'Eolia ! Ana ! Il s'est passé quoi ??? Je ne t'ai jamais vue dans un état pareil !
Bon, eh bien, je vais m'occuper de toi. Si tu veux bien me suivre...


Et sans qu'elle aie pu dire un mot, je lui pris délicatement sa main libre, et tout en douceur, je la conduisit à la taverne. Ignis et Tigrrr n'étant pas encore là, je pouvais en profiter pour lui offrir une chopine de lait, et la questionner.

"Ana, ça va mieux ? Tu sais, tu étais toute pâle ! Tu peux m'expliquer pourquoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Boulet cosmique
avatar

Messages : 1023
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Jeu 21 Mai - 23:17

La pretresse se laissa entrainer sans réticence, frissonnant. Elle n'avait pas encore retrouvé tout ses esprits, et le fait de se laisser guider, pendant quelques instants, lui était salutaire. Elle inspira profondément. Elle avait inquiété Caramel par son état, et elle espérait qu'il n'y aurait pas trop de questions, car elle ne savait pas quoi y répondre.

Une chopine salutaire entre les mains, elle se mit à boire, évitant quelques instants de répondre à la question, réflechissant ardemment. Puis elle se dit qu'il valait mieux par respect pour elle être honnête.

Elle eut un sourire qui se voulait rassurant.

" J'ai fait un très mauvais rêve... Ce n'est rien, ne t'en fais pas. Il faut que j'arrête de respirer la poussière du temple, ça ne me réussis pas je crois"

Elle continua à boire à nouveau, soupira.

"C'est agréable, je te remercie... Pardon si je t'ai dérangé toute à l'heure... Tu voulais peut être te recueillir au temple... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Ven 22 Mai - 0:11

Alors elle devait bien être dans le coin. Tigrrr avait raison, celait faisait fort longtemps que nous nous étions guère croisé. Beaucoup de choses c‘étaient alors passées. Pendant mon exile dans la vallée noire. Enormément de sang avait coulé aussi. Les Terres d’antan étaient alors déjà fort dangereuses, mais depuis l’apparition des descendants du Pohl Le Danger étaient encore bien plus imminent et sournois. Mon retour est surtout dû aux cris de mes Etoiles, aux pleurs ocres et amères qui n’arrivaient plus à se taire. Les Etoiles m’ont rappelé, et j’ai acquiescé.

Ce que Le Guerrier sortit me fit naître un sourire sur les lèvres. Taquineries quand tu nous tiens, il devient difficile de faire la part des choses. En tout les cas, je peux remarquer qu’il ne m’en tien point rigueur. Et cela fait déjà si longtemps.

En hôte bienveillant, le noble serviteur D’Eolia me propose quelques collations en attendant la venue de ma petite lumière.


« Je vous en remercie cher ami, et c’est bien volontiers que je vais accepter. La fatigue ne se fait point ressentir, cependant, une petite liqueur va me faire le plus grand bien. La Taverne me semble être tout à fait bien. »

Depuis quelques temps les divinations qui me sont dévoilée semble bien plus nébuleuse que jamais. Il y a de l’hésitation dans le ciel. Quand à la lune primaire reflète une bien étrange lueur. Cela n’augure rien de bon. Une habitation à été détruite, mais ce n’est point la vengeance qui trace au creux de l’horizon. C’est autre chose … C’est bien songeuse que je suis Tigrrr dans son ombre.

Une bonne boisson m’y fera peut-être voir plus clair. Je ne pense guère qu’Ana y soit liée. Pourtant elle m’est apparue toute en contradiction lors de mon voyage. Le chemin rouge est réputé pour nous autre nécromanciens malgré cela … Comment est-il possible que cette apparition me turlupine.

Décidément, il faut vraiment que je consulte le concentré de tourbe à l’aide de mon crâne. J’ai le sentiment que quelque chose se prépare. En rapport avec Le vent ? Peut-être bien. Je crois en fait que tous éléments sont concernés. Ce qui parait revenir sans cesse c’est bien cette essence de dragon. Bien plus qu’une chimère cette-fois-ci. Bien plus qu’une utopie. L’Hydre me confirme cette sensation.

Le fait de revoir Anamaya va probablement m’éclairer d’une quelconque manière. Je repense surtout à cette fameuse fois ou à la Taverne nous nous étions retrouvées. Il y avait là un réel tracas quand à cette tâche sombre qui brûlait ses chairs. J’ai du bien étudier maints grimoires de toutes spécialités, de toutes magies pour certaines d’entre-elles oubliées des vivants. Mais rien n’a été décelé.

Je relève un instant la tête, puis remarque que nous arrivons à la porte de la bâtisse. Enfin …


« Merci Tigrrr pour votre magnanimité. C’est fort aimable de votre part de me conduire à ma lumière. Je crois que quelques réponses pourront en même temps m’être cédées. Et j’apprécie ce que vous faites. Veiller ainsi sur une mystérieuse clarté n’est point donnée à tout le monde. Mais je sais que vous êtes à la hauteur. »

Je souris malgré moi. Je ne peux guère être certaine si je me suis fait bien comprendre. Que cela soit énigme n’est point désagréable, Cela pousse parfois à réfléchir plus que de raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tigrrr
l'ami du laitier
avatar

Messages : 4014
Date d'inscription : 08/08/2008
Age : 40

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Sam 23 Mai - 17:09

Je me retournais vers Ignis et acquiesçais ses dires d'un sourire interrogatif. Mais pas plus curieux que cela, rien ne fut dit au sujet de cette mystérieuse clarté. La suite des événements m'illuminerait peut être sur la chose en question.

Toujours est il que nous pénétrions dans l'auberge et que cette dernière était plutôt vide. Carrément vide même. A l'exception de Caramel et Anamya assises au fond de la petite salle...Chacun vaquait à ses occupations et l'étrange désertification du seul lieu de débauche de notre campement me rassurait sur l'état d'esprit des miens. Plus occupé à se perfectionner dans leurs domaines respectifs, ou préférant conter leurs récits fabuleux aux autres dans la nature avoisinante.... la taverne ne revivait qu'en de particulières circonstances. Il en était ainsi, et aujourd'hui n'avait rien d'extraordinaire.

Notre invitée allait pourtant me permettre de tester mes talents d'aubergiste. Tandis que je lui proposais de s'installer aux cotés des magiciennes, je m'en allais chercher une liqueur digne de ce nom dans la réserve du chef. Hihihi.

"Anamaya, voilà une personne qui te rend visite hihi.... J'imagine que vous avez des tas de choses à vous raconter."


Après quelques instants à fouiner dans la cave Chamsinique, je parvins à trouver mon bonheur. *Liqueur de Cactus aux fruits rouges macérés*.

"Ces quelques verres et cette bouteille devrait nous permettre de donner à nos paroles une ivresse sucrée propre aux retrouvailles. Je ne bois pas trop d'alcool, mais je me ferais un plaisir de trinquer avec vous pour gouter ce breuvage."

"J'ose espérer que vous serez des nôtres quelques jours, Ignis. Nous pourrions ainsi envisager de rompre le calme de notre campement par une petite fête en votre honneur et en celui des étoiles?"


Mon verre rapidement bu, je proposais à ces dames de les laisser tranquille quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caramel
Bonbon collant, mais pas qu'aux dents
avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 34
Localisation : A Strass' (et Paillettes)

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Sam 23 Mai - 19:25

Un mauvais rêve, disait-elle...

Cela ne m'est pas Normal. Il a du y avoir eu quelque chose. Tout cela me laissait perplexe.

Et, alors que je m'apprêtais à répondre à Anamaya, pour en savoir davantage, Tigrrr arriva avec Ignis. Je les saluais discrètement, tout en étant gênée. Qu'allaient-elles se dire ? Comment réagira-elle suite à l'Arrivée de son Amie ?

Les questions s'enchainaient les unes après les autres, mais en attendant je me contentais de regarder le verre que m'avait Servi Tigrrr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anamaya
Boulet cosmique
avatar

Messages : 1023
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Ven 11 Sep - 16:46

Caramel n'insista pas et la prêtresse lui en fut gré. Elle ressassait son rêve, sans comprendre le message qu'il comportait. Sa paume effleura la courbure de son omoplate, vide, comme si elle y cherchait l'écho de l'aile de son rêve. Elle aperçu du coin de l'oeil Tigrr entrer, suivit d'une autre personne qu'elle ne regarda pas. Plongée en elle-même, le monde lui aparaissant sous un angle déformé, presque sans intérêt. Flûte, plume, dragon... et brûlure... Qu'est ce que tout cela signifiait?

Elle présenta au guerrier un regard vide, recevant ses paroles comme brouillées par la distance. Il semblait amusé par ce qu'il faisait. Mais de quoi parlait il donc? Une visite? Elle n'attendait personne... Avant même de la voir, elle la ressentie.

Ce fut comme passer sous une cascade glacée. Le monde autour d'elle reprit soudain pied, et consistance. Comment avait-elle pu ne pas le ressentir, elle plus que tout autre? Sa soeur d'ombre qu'elle appelait de ses voeux peu d'instants auparavant... Quel hasard, d'ailleurs, mais venant d'Ignis rien d'anormal...

Il y eut un battement de coeur, et un froissement de robe. Elle aurait pu être à 1 pas comme à mille, qu'une seule seconde aurait suffit à Anamaya pour rejoindre la nécromante, la prendre dans ses bras. Son contact chassa la nuit qui engourdissait son esprit soucieux, comme si la seule présence d'Ignis pouvait effacer tous ses cauchemars.

Au bout de quelques instants, alors que Tigrr revenait avec la cuvée du Patron, elle se recula. Il fut heureux que le guerrier se mit à jouer les hôtes, car Anamaya ne pu rien tirer d'autre de sa gorge qu'une sorte de borborygme quasiment silencieux. Elle resta là, bêtement à dévisager la nécromancienne, prenant conscience de ce qu'elle l'avait manquée.

« Ignis ... »


Ce n'avait été qu'un murmure mais c'était plutôt un bon début de tentative d'expression.

« Je suis si heureuse de te voir! Je.... »

Un doute l'assaillit, plus horrible que le souvenir de son propre cauchemar.

«  Tout le monde va bien au campement?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   Ven 11 Sep - 22:39

La première chose que je constate en arrivant dans la Taverne c’est qu’il y a autant des gens que de feuilles sur un arbre en automne. Tous ont quelque chose à faire. Le vent se nuance d’une étrange complainte. Il n’y a guère à faire… Anamaya n’est point au meilleur de sa forme. J’ai observé le ciel plusieurs fois en me rendant au campement du souffle et à chaque instant une autre étoile s’est teinté d’une couleur peu commune, cela nous concerne tous certainement.

La Magicienne qui m’a accueillie plutôt se trouve en ce lieu accompagnée par ma Petite lumière. Il est aisé de les remarquer dans cette vaste salle ou tout tabouret semble délaissé. Tigrrr en parfait gentleman me conduit jusqu’à la table ou se tienne les seules personnes de l’Auberge. Il m’abandonne ensuite pour aller nous chercher un crû digne du peuple de l’air.

Elle me ressent ensuite, il y a comme quelque chose d’autre qui l’anime. Dans mes songes la douleur et l’équivoque avait pris le dessus sur ce qu’est Anamaya. Son visage avait changé. Mais son cœur lui, semblait toujours vivant de lumière. Des mystérieuses révélations ces visons. En l’observant bien mieux, je peux constater qu’elle n’est pas tout à fait la même que j’ai connu, sans doutes quelque chose la ronge. Et je ne serais pas étonnée de savoir que c’est dans ces nuits peuplés de rêves que quelque chose la préoccupe.

Combien de temps s’est-il écoulé ? Je n’ai guère fuit, cependant, je me devais de me rendre dans la vallée des ombres pour trouver quelques réponse. Il est vrai que durant tout ce temps, rien ni personne ne pouvait savoir que j’étais encore présente, tout du moins partiellement sur les terres élémentaires. Je suis bien consciente que ma disparition ait pu paraître suspecte, mais je n’avais guère le choix.

Une robe qui se défroisse, un cœur qui bat bien plus vite qu’il y a si peu et son étreinte chaleureuse me propulse dans notre réalité. Un murmure qui sonne tellement plus fort que de vraies paroles. Je l’ai retrouvée identique à comme je l’ai laissé. Juste cet instant. De ma main droite je lui frôle l’omoplate. Ma paume s’échauffe jusqu’à en devenir réellement douloureuse. malgré tout, je ne la retire pas tout de suite.

C’est à l’arrivée de Tigrrr que je décide d’enlever mes doigts du point d’impact, puis presque au même rythme nous nous reculons d’un pas.


« Ma douce lumière, n’ait crainte, il n’y a pas à se soucier des Etoiles, toutes sans exceptions se portent bien. A leur manière, tu le sais bien. »

C’est le sourire aux lèvres que je lui réponds.

« Cela fait si longtemps, je suis très heureuse de te voir également. Je vais aller droit au but Anamaya, quelque chose te travaille n’est-ce pas ? »

Il n’est point besoin d’être Nécromancienne pour le deviner. Je pense que tous ici ont ressenti le tourment.

« Je ne suis pas certaine de pouvoir élucider ce qui se trame. Néanmoins, j’ai découvert quelque chose il y a peu. Lors de mon exil sur la Vallée morte. Je crois qu’il serait point du luxe que j’use, lorsque tu seras prête de ma magie sur toi. Cependant, ce n’est ni l’endroit ni le moment à présent. Il semblerait qu’il te faille encore quelques heures de cauchemars pour commencer à comprendre. Pour savoir quand tout sera prêt et quand le moment viendra. Toi seule sauras me dire quand … »

Ne cherche pas trop loin l’aube naissante Anamaya. Ce que tu dois savoir viendra à toi. Il est probable que les maux de la chair se fasse ressentir encore jusqu’à que tout s’éclaircisse. Mais je suis persuadée que tu auras la force de leur tenir tête.

« Avant toute autre chose, je suis venue ici en amie tu le sais bien douce lumière. Et je répondrai par l’affirmative à vous cher guerrier. C’est avec joie que je participerai à vos festivités. Aussi en l’honneur du Souffle. Tout ce complète. Un âtre sera fort propice aux prochains évènements, croyez moi. »

Mon hôte me tend un verre rempli d’une boisson aux senteurs exquises. Je fais un mouvement de la tête pour le remercier.
Si doucereuse cette boisson, c’est sans peine que je bois d’une traite cette liqueur.

Je perçois l’interrogation dans les yeux de ma sœur de lueur, j’anticipe alors.

« N’oublie pas de regarder les Etoiles Anamaya, et tout se passera comme il se doit. Aucune crainte ne doit ronger ton esprit. Juste une étonnante quiétude. »

Je finis ma phrase tout en prenant sa main dans la mienne, sans omettre de la lui lever en direction du firmament.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Là, ou le vent chante.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Là, ou le vent chante.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Là, ou le vent chante.
» Feuilletés vol au vent de Saint-Jacques
» Ma perruche ne chante plus
» la maison qui chante
» nouveau site pour "Les crinières du haut vent"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LES PORTES DU VILLAGE :: Visiteurs, suivez les flèches !-
Sauter vers: